L'oeil

Pour commencer, essayons de voir les choses d'un bon OEIL.... Nous sommes tentés de vite aller gouter ou au mieux d'y plonger notre nez. Mais avant toutes choses il y a déjà de nombreuses informations à récolter en apprenant à décrire avec précision la robe. Et oui, ce terme paraît pompeux mais il n'a peut être pas été choisi par hasard. Imaginons une mariée expliquer à une amie la robe de mariée quelle vient d'essayer. Elle lui parlera inévitablement de : 1. sa COULEUR : Le vin lui pourra être jaune, rose ou rouge. Mais la mariée ne s'arrêtera pas là elle précisera son intensité (Est-elle plutôt claire ou sombre ?) et ses nuances. Les nuances du vin seront observées sur les bords du disque. Enlevons également tout de suite de notre tête que pour faire du rosé, on mélange du rouge et du blanc…Seul les anthocyanes (pigments du raisin rouge) est responsable de la couleur des vins rouges. Ils sont localisés dans la pellicule de raisin. Les flavones sont les pigments des raisins blancs. pour les vins blancs, les nuances sont : pâles, grises, vertes, dorées ou encore orangées. pour les vins rouges, les nuances sont rouges, violacés, orangées (brique) ou brunes. Pour les vins rosés, les nuances sont roses, saumonées ou orangées. Déterminer avec précisions la couleur ne vous permet pas juste de briller en société mais cela permet surtout de s’aiguiller sur le cépage, le mode de vinification, et l'âge du vin. Ainsi, un vin élevé en fût de chêne sera un peu plus doré, un chardonnay aura des nuances vertes, le gamay aura une faible intensité, etc. 2. sa LIMPIDITE et sa BRILLANCE : Le vin peut être terne, brillant ou cristallin. Ce degré s'établit selon la manière dont le vin reflète la lumière qui l'envahit. Il peut être également limpide ou trouble. La limpidité est plutôt recherchée car les troubles peuvent être causés par une altération du vin. Les vins sont maintenant souvent bien filtrés et donc souvent limpides. Cependant, une turbidité ne présage pas toujours d'un mauvais vin mais davantage d'une vinification plus traditionnelle (sans filtration). 3. La mariée parlera également de la façon dont la robe tombe. Lorsque l'on oxygène le vin en le faisant tourner dans le verre, de fines pellicules translucide adhèrent aux parois. L’alcool s'évapore progressivement au contact du verre et la densité du mélange augmente. Des bourrelets de liquide de plus en plus lourds s'écoulent sur la paroi. Ce sont les LARMES (plus poétiques) ou les JAMBES du vin. Ainsi, cela nous donne une indication sur la teneur en alcool du vin mais aussi sur le gras du vin : plus les LARMES s'écoulent doucement et sont épaisses, plus le vin est alcooleux et on aura une impression de matière en bouche. 4. Elle parlera tout simplement de son EFFERVECENCE à la porter... Un vin qui présente un dégagement gazeux est dit effervescent, sinon on le dit tranquille. Il sera donc intéressant d’explorer ces différents éléments visuels dès que vous aurez entre vos mains un verre de vin. Pensez à chacune des étapes et essayez de toujours les aborder dans le même ordre afin de créer un automatisme. Le petit plus : La mariée pourra agrémenter sa robe de perles ou de diamants... Le vin pourra parfois être décoré de petits cristaux brillants et visibles à l'œil nu au fond de la bouteille. Il ne s'agit pas de sucre mais de tartre. Ce dépôt naturel est dû au froid et n'altère en rien le sésame.
Aucun produit dans cette catégorie.

Trier par :

    Il n'y a pas de produit.

Paiement
sécurisé
Expédition Personnalisation
des étiquettes
Commandes
sur-mesure