Savoie-Bugey

Savoie-Bugey

Bien qu’italien avant 1860, il ne faut pas se méprendre, le vignoble savoyard à plus de similitude avec son homologue suisse que celui du nord de l’Italie. Morcelé en 17 crus (Apremont et Abymes, Arbin et sa vallée de l’Isère, l’Ayse, Chautagne, Chignin, Jongieux, Marignan, Ripaille, Marin, etc.), le vignoble savoyard est disposé entre les verts pâturages et les champs de céréales. S’étendant des rives du lac Léman (Haute-Savoie) jusqu’au sud de Chambéry, le vin ne peut être que très différents suivant ou on se situe. Les cépages vigoureux sont destinés à souffrir mais s’y adapte. Le vignoble savoyard a vraiment progressé depuis déjà de nombreuses années mais subit encore bien mauvais presse. Pourtant, de vraies merveilles s’y cachent… Pourtant, nos terroirs, nos cépages et nos techniques s’améliorant, les vins en sont d’autant plus agréables. En face de Seyssel, le Bugey une région viticole qui a failli disparaître laisse place à des vins non dénués d’intérêts. Que se soit le vin du Bugey, la Roussette du Bugey, le Cerdon ou encore Montagnieu et Manicle, tous ont leur pépite. Les sols sont argilo calcaires et bénéficient également de minéraux résultant de nombreux dépôts glaciaires. Les été chauds et humides et des hivers rudes avec de la neige pourraient être un frein à l’exploitation viticole. Pourtant, il n’en est rien. Les vignerons s’adaptent et les vignes qui y sont plantées sont de véritables rustres savoyards (jamais à l’abri d’un rhume). Les lacs ainsi que le relief tendu et acéré donnent des conditions étonnantes de micro climat variant d’un vignoble à un autre.Cépages rouges : Mondeuse, Gamay, Pinot, Persan, Poulsard Bugey. Cépages blancs : Jacquère, Roussette (ou Altesse), Chasselas, Molette, Roussanne, Gringet, Chardonnay, Velteliner, Aligoté Bugey.
Paiement
sécurisé
Expédition Personnalisation
des étiquettes
Commandes
sur-mesure