Champagne

Champagne

Il nous faudrait des pages et des pages pour en parler. Si Dom Pérignon (vinificateur de génie) est le père spirituel du vin de champagne, il y a quand même plus de chance pour que l’inventeur soit méconnu (le résultat d’un accident naturel). Dès le début du moyen âge, ce vignoble existait en tant que producteur d’un vin rouge peu intense mais fruité. Les bulles ne viendront qu’après et seront le fruit de fortune et d’infortune. En effet, la maîtrise de la seconde fermentation (en bouteille) sera longue et périlleuse pour les vignerons. Les négociants qui remplacent bientôt les moines et les aristocrates ont des moyens bien supérieur pour fabriquer, faire vieillir et commercialiser ce qui deviendra le Champagne. L’AOC Champagne couvre environ 34000 ha avec 4 grandes régions (Montagne de Reims, Vallée de la Marne, Côte des Blancs et la Côte des Bars) et fait figurer 302 crus pour une AOC. Cette méthode dite champenoise requiert un savoir faire unique et fera le succès de ce pétillant connu à travers le monde comme le vin solennel pour tous les évènements. Jusqu’à l’ère tertiaire, une mer occupait ce territoire. Durant des centaines de millénaires, des successions de couches de sédiments crayeux formèrent le sous-sol champenois. Paradoxalement son terroir est également son climat. Avec 10°c de température annuel moyen, la Champagne est influencée par un climat océanique d’un côté et continental de l’autre. Le froid et le gèle impose aux vignerons des conditions difficiles. Ce climat difficile est aussi bien la force de la Champagne (maturité des raisins qui se fait tout doucement) que son talon d’Achille (gelées et coulure). Cépages rouges : Pinot Noir, Pinot Meunier. Cépages blancs : Chardonnay, Arbane, Pinot Blanc, Pinot gris, Petit Meslie.
Paiement
sécurisé
Expédition Personnalisation
des étiquettes
Commandes
sur-mesure